L'entrepreneuse heureuse

Le blog d'Eva Bachelard, entrepreneure & auteure

Ma routine de travail pour être satisfait(e) de sa journée d’entrepreneur

Ma routine de travail pour être satisfait(e) de sa journée d’entrepreneur

Trois missions. Pas une de plus. Voici ce que je m’astreins à décider le matin avant de commencer ma journée : choisir 3 missions pour ma journée. Je déroule ma journée en gardant le cap de ces 3 missions. Et en fin de journée, je reprends mes trois points. Souvent, parfois, je n’en ai fait que deux… ou un. La journée d’un entrepreneur se déroule rarement comme escompté. Et pourtant, je dis : « je suis contente de ma journée et c’est ce que je voulais faire. » pour clore ma journée de travail. 

Pourquoi cette habitude de travail ?

Lorsque l’on est entrepreneur, nous avons des listes de choses à faire. Des listes « to do » à n’en plus finir et qui ne sont pas réalisables en une journée, une semaine. Car notre quotidien est l’exceptionnel et nous courons après le temps. Rien n’est routine et c’est qui rend le quotidien si passionnant… et usant.

Avant, je prenais ma liste de choses à faire et j’essayais d’en faire le maximum. En fin de journée, je regardais cette liste et mon oeil était attiré par ce qu’il restait à faire. J’avais de la satisfaction à barrer une, deux, trois voire quatre points de ma liste. Mais ce n’était jamais assez. Forcément, le sentiment de ne pas en avoir fait assez et la tentation à laquelle je succombais souvent, était d’en faire encore un peu plus le soir quand les enfants étaient couchés. Alors je mentirai à vous dire que désormais, je ferme mon ordinateur à 18h et que je ne fais pas quelques soirées en tête à tête avec mon mc book. Mais cette routine de travail m’aide à rester en énergie positive.

Le dilemme de l’important et de l’urgent

Le matin, je pose le grand dilemme : quelles sont mes trois priorités ? je dois faire trois choix. Forcément de l’urgent et de l’important. De l’important et de l’urgent.

Le matin, j’ai l’esprit clair. Mon esprit n’a pas encore été pollué et fatigué par les emails, appels et urgences des autres.

Je suis très papier, donc je note sur un cahier ou une feuille que je garde à droite de mon ordinateur pour l’avoir sous les yeux toute la journée.

Quand j’avais ma liste à n’en plus finir, il m’arrivait de faire une première mission importante (désolée, je n’aime pas le mot « tâche » 😉 ). Puis j’allais en prendre une deuxième dans la liste. Et j’en faisais souvent une qui n’était pas dans le top de l’important et de l’urgent. Une qui me faisait plus plaisir pour contrebalancer l’ingratitude de la première. Ce qui renforçait probablement ce sentiment d’insatisfaction à la fin de la journée. Car ce qui était important et urgent n’avançait pas assez.

Ma capacité de décision est limitée

Oui, ma capacité de prendre des décisions pertinentes rapidement est limitée. Je ne peux pas prendre des décisions importantes ou mineures de façon pertinente toutes les minutes. La métaphore que j’ai est que ma capacité de décision est un réservoir. Il est à 100 le matin après un café. Ce réservoir se contracte lorsque fatigue, stress et co. viennent s’immiscer. Après une grosse journée de travail ou un moment de tension, autant vous dire que ma capacité à réfléchir sereinement et à être calme et patiente devient très très limitée.

Décider de l’important et urgent avec l’esprit clair

En listant mes trois missions prioritaires le matin, je prends une décision importante une fois : le matin et je n’use pas mon réservoir de prise de décision tout au long de la journée en le sollicitant sur la prochaine mission à faire.

S’engager en écrivant ses trois missions de la journée

Je les écris car si je me contente de me les dire, je peux trouver des arrangements avec ma mémoire 😉 Je les écris et m’engage envers moi à suivre ce fil d’Ariane de ma journée.

Pour des personnes qui ont des difficultés pour avancer : procrastination, besoin de temps pour conceptualiser avant de passer à l’action, petites tâches quotidiennes empêchant de mener trois missions en une journée, choisissez une seule mission. Une seule qui vous aide à vous développer, qui est importante pour votre entreprise et pour vous. Je vous donne un autre conseil pour mettre en place cette routine à la fin.

Faire le point et être satisfait(e) de sa journée

Il est parfois frustrant de devoir s’interrompre quand il faut plier l’ordinateur en 1 minute chrono pour aller retrouver sa petite tribu. Prenez le temps de jeter un coup d’oeil sur votre liste. Barrez ce qui a été fait. Et sur le chemin du retour, prenez le temps de respirer. Puis réfléchissez à tout ce que vous avez fait. Sans juger. Et dites vous que c’est ce que vous vouliez faire aujourd’hui et que c’est une bonne journée.

Vous ne pouvez pas rejouer votre journée. Vous avez deux possibilités : râler après tout ce qui ne s’est pas bien passé ou être « ok » et vous dire que c’est une bonne journée. C’est à vous de décider.

Même quand vous avez eu des appels de clients, fournisseurs qui ont mangé une partie de votre temps et ont conduit à de la dispersion…

Même quand vous avez du traiter l’urgence d’un autre : son urgence est devenue la vôtre et vos trois missions sont restées en souffrance…

Même quand l’école / le collège vous appelle et que vous avez du garder votre fille au lieu d’avancer vos dossiers…

A vous de décider de ce que vous gardez de cette journée !

Et petit secret pour finir ! Si vous avez envie de tester cette routine, trébuchez et relevez-vous ! Commencez par une mission un seul jour par semaine. Puis la semaine suivante, une mission deux jours par semaine. Et ainsi de suite, chacun trouve son rythme et son point d’équilibre. Et changer d’habitude, de routine de travail prend du temps. 20 jours pour certains, moins pour d’autres, plus d’un mois…

Prenez le temps de sortir de votre zone d’inconfort et de retrouver la satisfaction du travail fait, quelle que soit la façon dont votre journée s’est déroulée.

Saisissez votre commentaire...

%d blogueurs aiment cette page :