L'entrepreneuse heureuse

Le blog d'Eva Bachelard, entrepreneure & auteure

Se déconnecter du travail

Se déconnecter du travail

Juste avant Noël, voici un billet qui prend tout son sens… Se déconnecter du travail demande un effort conscient. Il m’est souvent difficile de le faire parce que je culpabilise probablement avec tout ce qu’il me reste à faire et en situation de stress, on est souvent moins intelligent que d’habitude.
Quand j’étais salariée, j’arrivais plus facilement à le faire. Maintenant que j’ai créé mon entreprise, c’est plus difficile…

Pourquoi déconnecter du travail ?

Vous connaissez forcément les milliards de réponses que l’on nous sort. Bon, ok, ça ne fait pas avancer et ça ne sert qu’à me culpabiliser un peu plus quand je n’y arrive pas.

J’en ai deux principales. Elles sont personnelles et vous avez le droit de ne pas les partager.

Ne pas oublier que l’essentiel c’est soi et ses proches. Et cela veut dire concrètement, partager avec mes enfants et proches des moments vrais où je ne pense pas au travail car ce sont ces moments qui ont de la valeur.

Retrouver de l’énergie positive pour revenir au travail avec de la hauteur, des nouvelles idées, de l’énergie.

Mes stratégies pour déconnecter du travail

J’ai plusieurs stratégies pour déconnecter :

  • Couper physiquement le flux. C’est-à-dire ? éteindre l’ordinateur, fermer la porte du bureau si vous travaillez à la maison, couper le « push mail » sur son portable et ne pas consulter sa messagerie de téléphone. Enlever le pop-up quand un nouveau mail arrive.

C’est difficile, très difficile. Essayez de le faire une fois cette semaine. Par exemple samedi après-midi ou vendredi soir. Si vous y arrivez, bravo. Si vous n’y arrivez pas, un très grand bravo : car vous avez essayé et … ben non… tant pis, vous avez fait de votre mieux et vous allez réessayer car vous verrez, c’est jouissif de déconnecter du travail !!

  • Me changer les idées et revenir dans le monde réel.

Mon cerveau tourne tout seul trop vite et je n’arrive des fois pas à le déconnecter.

Alors à chacun sa stratégie : le yoga, la méditation.

Essayez de juste fermer les yeux et se concentrer sur les bruits de la maison pendant 5 minutes (c’est très long et difficile de tenir les premières fois).

Faites une chose à fond, vraiment à fond. Lire une histoire à la petite dernière en mimant vraiment les personnages. Appeler une copine pour prendre de ses nouvelles. Aller courir 1 heure ou nager avec des palmes pendant 40 minutes.

Respirer profondément avec le ventre 10 fois (et ça fait travailler les abdos, vous n’avez pas perdu votre temps !!). Cette technique est facile à faire et vous permet de retrouver de l’énergie, même dans la journée.

Se forcer à relâcher la pression physiquement : relâcher les épaules en les baissant. Détendez vos chevilles et poignets en les secouant.

Impossible ? cela ne suffit pas ? ce qui marche dans les cas désespérés pour moi, c’est une série légère ou une comédie pour goûter à la vie légère. La dernière fois, c’était un OSS117 pour moi. Le papa de mes enfants, ce sont les films de zombie, x-files, les films d’épouvante…

Et vous, vos techniques pour déconnecter ?

Saisissez votre commentaire...

%d blogueurs aiment cette page :