fbpx

L’auto-entreprise ou micro-entreprise a comme particularité d’être taxé sur le chiffre d’affaires.
Et cela implique plusieurs biais pour la plupart des auto-entrepreneurs que j’ai rencontrés :
– un suivi fragile (inexistant) des charges et frais directs d’une mission (charges fixes et frais liés à une mission, comme les frais de déplacement ou les fournitures pour la réalisation de la mission – achat de peinture pour de la décoration d’intérieur ou logiciels, musiques…)
– une refacturation erronée des frais directs…

Je ne reviens pas sur les formules de calcul de marge et de taux de marque. Voir mon précédent article !

La marge de l’auto-entrepreneur

La marge commerciale, c’est la différence entre le Chiffre d’affaires et les coûts / frais.
Si vous, en tant qu’auto-entrepreneur, ne suivez pas correctement vos différents frais, vous pouvez vous retrouver en fin de mois avec peu d’argent pour vivre sans comprendre d’où vient le problème…
Même si vous n’avez pas l’obligation de tenir une « vraie » comptabilité comme une entreprise, je vous invite à suivre vos frais et coûts dans un fichier excel ou Google sheets (version en ligne gratuite).
Cela vous permet de vous rendre compte des frais à payer.
Je cite en vrac : téléphone mobile, assurance, espace de travail (type coworking ou loyer), internet, abonnements à des logiciels ou achats de logiciels pour les freelances, matériel pour travailler…
Pour vous aider, vous pouvez prendre une structure de business plan : vous aurez toutes les lignes de dépenses…

L’erreur classique sur les frais liés à une mission

Imaginons que vous soyez décorateur d’intérieur et vous réalisez un chantier d’une journée à 50 km de chez vous, soit 100 km A/R.
Vous achetez des fournitures (peinture, vernis) pour 200 Eur avec une remise de 15% par le magasin (car vous êtes un professionnel).
Vous facturez votre journée 300 Eur.
Vos frais liés à ce chantier sont :
– les frais km. Je vous invite à utiliser le barême URSSAF pour les salariés qui permet de prendre en compte l’essence et l’entretien du véhicule.
Prenons un barême fictif de 0,5 Eur/ km, soit des frais de 50 Eur pour cette journée.
– les fournitures pour 170 Eur grâce à la remise.
Vous décidez de refacturer les fournitures à hauteur de 170 Eur, mais d’offrir les frais de déplacement.

Vous avez opté pour le Régime micro-fiscal simplifié (prélèvement libératoire forfaitaire de l’impôt sur le revenu) et vous êtes prélevé d’un taux de 23,7% sur votre Chiffre d’affaires.
L’énorme avantage, c’est que ce n’est pas un taux « énorme » et qu’il y a peu d’obligations pour ce statut. Le piège est de n’avoir les yeux rivés que sur le chiffre d’affaires et de ne pas prendre la mesure de tous les frais / coûts autour. Parfois, pour certaines activités, l’auto-entreprise est moins intéressante que d’avoir une structure plus lourde, type SASU…

Calcul de la marge commerciale pour l’auto-entrepreneur


La marge commerciale de cette journée est égale à :
Facture client : 300 +170 = 470 Eur
Taxes : -23,7%x 470 = 111 Eur
Frais : 170+50 = 220 Eur
Marge commerciale : 470-111-220 = 139 Eur
Vous avez finalement travaillé pour 139 Eur.
Votre taux de marque (voir mon article sur la marge) est de 139/470 > 30%

Quand j’échange avec des auto-entrepreneurs, ils ont souvent l’impression de gagner pour cette journée type, 300 – 23,7% = 229 Eur…
Taux de marque perçu : 229 Eur / 300 > 76% – alors que les fournitures refacturées et les indemnités kilométriques non facturées ont un impact négatif sur votre marge…

Pensez à refacturer vos fournitures / frais en intégrant le fait que vous serez taxés dessus.

S’il est compliqué de refacturer avec un surcoût, vous pouvez augmenter votre tarif jour pour absorber ces coûts.
Je m’explique : vous vous déplacez chez votre client à 100 Km de chez vous pendant 20 jours. Il est d’accord pour la refacturation des frais … sur la base du barême Urssaf.
Soit 100KMx2 (Aller retour quotidien) x 20 jours x 0,5 (taux Urssaf) = 2000 Eur
Sauf que vous serez taxé à hauteur de 23,7% sur ces 2000 Eur… Vous perdez 474 Eur…
Dans ce cas, augmentez légèrement votre taux jour pour absorber ces 474 Eur.
C’est la même chose pour tous les frais / fournitures où le prix est public / facilement accessible par votre client (ou il vous demande les factures / justificatifs).

Faire des simulations ou mini- business plan pour fixer des tarifs justes

Les frais fixes liés à votre activité que j’ai détaillés dans le premier paragraphe, sont aussi à intégrer pour fixer un tarif jour ou des prix si vous fabriquez des produits, plus justes pour vous…
Utilisez le business plan par exemple, pour calculer vos tarifs et pour ne pas vous retrouver sans le sou le 20 du mois…

%d blogueurs aiment cette page :