L'entrepreneuse heureuse

Le blog d'Eva Bachelard, entrepreneure & auteure

Prendre un comptable … ou pas. Quel est le prix d’un comptable ?

Quand on crée sa société, les frais fixes chiffrent assez vite et au démarrage, c’est le capital – donc la trésorerie – que l’on a apporté qui va être ponctionné. Et en bon gestionnaire, on se pose à chaque fois la question de la pertinence de la dépense.

Alors le point sur prendre un comptable … ou pas. Et quels sont les honoraires d’un expert-comptable ?

A quoi sert un expert-comptable ?

– A tenir la comptabilité ou la revoir si vous la tenez. Avoir une comptabilité tenue sert basiquement à deux choses :  à calculer la TVA et les impôts (risque redressement fiscal) et pour le dépôt des comptes.

Il y a d’autres situations pour lesquelles la comptabilité prend son importance :

* si vous avez des associés, c’est aussi se mettre d’accord sur ce que la société vous verse en rémunération (dividendes et salaires). Et en cas de sortie ou d’entrée d’un associé, la comptabilité sert de point de départ pour déterminer le prix des parts. Si vous êtes seul, la comptabilité vous permet de savoir combien vous pouvez vous payer.

* si vous cherchez du financement, le financeur privé (banque, investisseur) ou public (région, BPI, France Active, association type Réseau Entreprendre…) vous demandera des comptes. En outre, vous devrez présenter un business plan. Si vous n’êtes pas calés en comptabilité, faîtes le revoir par votre expert-comptable.

– je pourrais aussi dire que cela sert à suivre les dépenses, les revenus, la rentabilité de l’activité. Mais on peut les suivre sans comptabilité et sans connaître un début de plan comptable général (ou PCG pour les intimes). C’est l’intérêt du contrôle de gestion et d’un bon tableau de bord… qui sont beaucoup plus intuitifs.

Avoir une comptabilité bien tenue, c’est limiter le risque de redressement fiscal, le risque de litige avec un associé et une condition sine qua none pour obtenir du financement.

Missions que peut réaliser un expert-comptable

– Tenue ou révision de la comptabilité
– Révision ou établissement du bilan comptable
– Aspects fiscaux : déclaration de tout ou révision de que vous déclarez et déclaration du reste
– Aspects sociaux : pour vous (régime RSI ou assimilé-salarié) et pour vos salariés
– Vie sociale de la société : AG, tenue des registres, …
D’autres prestations peuvent venir compléter ces missions cœur : élaboration et envoi de tableaux de bord, conseil sur le pilotage et suivi de l’activité, appui ou réalisation des dossiers de demande de financement et subvention, revue du business plan , fiscalité (dossier CIR ou CII par exemple), fiscalité du dirigeant (conseil ou établissement des déclarations ISF, IR…)…
Suivant le profil et l’expérience de l’expert-comptable, il pourra vous proposer des prestations de DAF (direction administrative et financière).

Quelles sont les formules pour une société en création ou une jeune entreprise ?

– Formule 1 – sans comptable : vous tenez votre comptabilité, vous faîtes vos déclarations fiscales et sociales.
Sincèrement, c’est souvent une fausse économie. Si vous n’avez pas de base en compta ou des bases assez légères, vous allez prendre beaucoup de temps, doutez de certains traitements comptables, cherchez des réponses incertaines sur des forums…
L’avantage à prendre un comptable est d’avoir un interlocuteur qui fait ou revoit votre comptabilité, fait ou revoit vos déclarations (TVA etc), vous conseille et vous alerte sur les changements fiscaux.
Car la fiscalité est une science très mouvante et la comptabilité une science à la limite du mystique pour les non-initiés.

De plus, le temps passé (perdu ?) sur ces aspects est autant de temps que vous ne pouvez passer à développer votre activité.

– Formule 2 – un expert-comptable qui fait tout : vous lui envoyez les factures d’achat et de vente, il saisit la comptabilité et fait les déclarations fiscales, l’établissement du bilan.

– Formule 3 – un comptable qui vérifie en fin d’année : vous saisissez votre comptabilité et faîtes vos déclarations de TVA (mensuel ou trimestriel) ; le comptable revoit fin d’année vos comptes et vos déclarations de TVA. Il fait ou vous pré-remplit les autres déclarations (IS, CFE…) et établit les comptes en fin d’année. Vous gagnez en tranquillité d’esprit en cas de contrôle fiscal.

Si je ne suis pas fan de la première solution « 0 comptable », certains entrepreneurs se débrouillent très bien sur certaines activités et grâce à leur bagage ou un appui autour de d’eux pouvant les aider : pas de stock à valoriser, des factures de prestations de services, quelques dépenses récurrentes, une TVA trimestrielle.

Quel est le prix d’un comptable ?

Cela dépend de la formule que vous prenez, du volume de factures à traiter / à vérifier, de la notoriété/honoraires de votre comptable, de la ville où vous habitez.

Quelques exemples autour de moi : (prix en province, les prix parisiens étant probablement supérieurs)
– Formule 3 light pour une SAS : l’expert-comptable fait : révision de la comptabilité, établissement du bilan, revue des déclarations de TVA, établissement des autres déclarations fiscales (CFE, IS…) – Pas de prestation sociale (URSAFF et co) ou juridique/vie sociale (AG, …). Activité industrielle avec stocks à valoriser et immobilisations (brevets, R&D) à amortir, une centaine de factures d’achat, une centaine de factures de vente. Prix du comptable : 1800 Eur/an.

– Formule 2 – comptabilité, fiscalité, vie sociale (AG), déclarations RSI & fiscales faites entièrement par l’expert-comptable. 40 factures d’achat, 80 factures de vente (prestations de services). Pas de salarié. Prix du comptable : 3300 €/an.

– Comptez 300 Eur/salarié et 300 Eur/gérant en régime RSI par an pour la réalisation de la paye et les déclarations aux organismes sociaux.
Certains expert-comptables vont appliquer un forfait de 1500 Eur jusqu’à 5 salariés car la charge de travail pour les déclarations aux organismes sociaux varie peu suivant le nombre de salariés.
J’ai payé ce forfait pendant un an. Sérieusement, je m’en suis mordue les doigts quand j’ai découvert le service gratuit de l’URSSAF, le Tese. Jusqu’à 9 salariés, un service officiel gratuit qui vous permet d’éviter de payer encore une prestation. Pour les entreprises en France métropolitaine en industrie ou service. Regardez cette page sur le périmètre du Tese et déclinez avec le sourire la prestation de votre expert-comptable.

– Compter environ 500 Eur pour une prestation vie sociale de la société : convocation et tenue de l’AG pour l’arrêté des comptes, autres AG, mise à jour des registres, publication des comptes (si vous décidez de le faire).

Un moyen d’alléger la facture de l’expert-comptable et d’avoir un bon pilotage de l’activité (tableau de bord, suivi des factures clients non payées…) est d’utiliser un logiciel qui fait gestion commerciale & comptabilité comme jepilotemonentreprise et qui est accessible directement par votre expert comptable. Vous faîtes une partie de la saisie et une grosse partie est automatisée par l’outil. Voir mon article sur le meilleur logiciel comptable!

Comment trouver votre comptable ?

Les expert-comptables peuvent faire de la publicité. Mais ils préfèrent le réseau et travailler la prescription  auprès des interlocuteurs que vous rencontrez à la création ou en pré-création : réseaux d’accompagnement des entreprises, chambres consulaires (Chambre des métiers ou CCI), financeurs publics (BPI, région…).

Les consultants et les courtiers en financement d’entreprise réseautent aussi et prescrivent les expert-comptables contre renvoi d’ascenseur.

Ils sont souvent très présents dans les réseaux d’entrepreneurs et les gros cabinets participent aux événements de chefs d’entreprise moyennant une forte présence en terme de communication.

Je considère que le bouche-à-oreille entre entrepreneurs est le meilleur moyen car les entrepreneurs savent si un expert-comptable leur convient ou pas, au-delà de la personnalité sympathique de l’expert-comptable lors d’un cocktail.

Un autre point important : soit votre expert-comptable travaille seul, soit ils sont plusieurs associés. Et tous les associés au sein d’un cabinet ne se valent pas… Concrètement, quand vous questionnez d’autres entrepreneurs, demandez au-delà du cabinet l’associé avec qui ils travaillent et s’ils en sont contents, demandez cet associé.

Comment cela se passe ?

Vous prenez rendez-vous avec l’associé du cabinet d’expertise comptable qui lors d’un entretien va évaluer votre activité, sa charge de travail par rapport à la formule / aux prestations que vous souhaitez, les perspectives de développement de l’entreprise aussi.

Après le rendez-vous, il vous envoie une proposition de mission avec ses honoraires et le périmètre des missions qu’il va effectuer.

Si vous n’avez pas encore créé votre activité, il tentera probablement d’essayer de vous suggérer une clôture comptable à un autre moment que le 31/12. En effet, la grande majorité de ses clients clôturent au 31/12 ce qui génère un pic d’activité assez lourd à gérer. Je vous conseillerai surtout de choisir une date de clôture de l’exercice comptable qui vous convient : si vous avez une activité saisonnière, choisissez une date de clôture hors saison car une clôture est chronophage même avec un expert comptable « full service ».

Je vous conseille d’en rencontrer deux ou trois et de prendre un expert-comptable qui s’intéresse à votre activité et à vos problématiques. S’il est juste centré sur ce qu’il va devoir faire, vous risquez d’avoir le sentiment de ne pas en avoir pour votre argent et de ne pas voir de dialogue s’instaurer. C’est pour cela que j’ai changé d’expert-comptable.

Demandez à votre expert-comptable un paiement en 4 fois ou mieux, une mensualisation des honoraires pour lisser l’impact sur votre trésorerie.
Vous pouvez demander une formation offerte ou à prix réduit : un comptable de l’équipe de l’associé vous explique la tenue des classeurs, la saisie dans votre logiciel, …

Changer d’expert-comptable

Il y a souvent une clause de dédit dans le contrat si vous rompez le contrat vous liant à l’expert comptable en cours d’exercice. Suivant le cabinet, certains vont vous la facturer, d’autres non.
Cette clause de dédit s’élève en général à 25% des honoraires annuels convenus.
Attention au préavis pour la rupture au moment de la clôture comptable. Entre 1 et 3 mois en LRAR avant votre clôture d’exercice ou de l’année civile.
Une fois que vous avez envoyé le courrier de résiliation et signé la lettre de mission avec le nouvel expert-comptable, le nouvel expert-comptable envoie un courrier à son confrère, l’ancien expert-comptable pour lui annoncer qu’il reprend votre dossier.

Saisissez votre commentaire...

%d blogueurs aiment cette page :