fbpx

Aide à la création et à l’entrepreneur : mon expérience

Aide à la création et à l’entrepreneur : mon expérience

Je suis intervenue à une conférence au forum de l’entrepreneuriat au féminin organisé par l’association Femmes 3000 à Tours le 30 janvier 2014 (forum ouvert à tous et toutes qui se déroule chaque année à la mairie de Tours).
Pour vous faire partager une partie de ma présentation sur le thème du parrainage et du réseau d’accompagnement, voici les aides à la création et à l’entrepreneur dont j’ai pu bénéficier aux différentes étapes de la création de la société Eredova :
Je vous propose d’ailleurs dans un autre billet un panorama plus global des aides à la création.

Aides au créateur en amont de la création de l’entreprise

J’étais inscrite au Pôle Emploi, ce qui m’a permis d’accéder à plusieurs aides à la création.

EPCE de Pôle Emploi, première aide à la création dont j’ai bénéficié

J’avais l’idée, un projet qui commençait à se construire. J’ai pu bénéficier d’une aide à la création d’entreprise, à la définition du projet, aux grandes lignes grâce à l’EPCE par Pôle Emploi (Evaluation préalable à la création ou à la reprise d’une entreprise).
C’est ma conseillère Pôle Emploi qui m’en avait parlé spontanément en 2011. Demandez à votre conseiller pôle emploi. Concrètement, l’EPCE est sous-traitée à des consultants.

La BGE, un réseau national d’appui aux entrepreneurs

Je suis rentrée un peu plus dans le dur avec la structuration du projet, premier business plan, stratégie. J’ai pu bénéficier de l’accompagnement du créateur d’entreprise par la BGE dans le cadre du NACRE Phase I.
En tant que demandeur d’emploi, coût nul. Sinon, je crois que l’accompagnement est payant. Un accompagnement très important car l’approche très pragmatique de la BGE permet de balayer tous les aspects du projet (dont situation personnelle, financière) et force à se poser toutes les bonnes questions, même les plus embêtantes (et si ça ne marche pas, combien de temps je me donne ? échanger avec le conjoint sur les ressources financières et les éventuels « sacrifices »…). Ce travail sert de base au montage du dossier pour la banque et est un label quand on cherche du financement (dossier sérieux car tous les grands aspects ont été balayés).

Création de l’entreprise : la CCI ou la CMA, chambres consulaires incontournables

Pour la création de la structure juridique EREDOVA, le dépôt des statuts a été fait auprès de la CCI Touraine (ou CMA si votre activité relève de l’artisanat). Un avocat est intervenu pour la relecture des statuts. J’ai aussi sollicité les services de l’INPI (dépôt de la marque Eredova qui est aussi le nom de la société).

Aide au jeune entrepreneur ou à l’entrepreneur confirmé

L’entité juridique était créée. Le développement du premier produit était en cours.
Pour réaliser, affiner, formaliser le plan d’action commercial ; affiner la stratégie commerciale, fluidifier les relations fournisseurs, … : j’ai été accompagnée grâce au dispositif Innovia (CCI) qui propose un appui consultant & des formations adaptées aux créateurs, TPE, PME pour un coût très raisonnable.

Le financement bancaire est difficile : faîtes-vous accompagner !

Pour ma recherche de financement bancaire, je ne me suis appuyée sur personne : erreur !!
Comme j’avais commencé à interroger une banque, Centr’actif (plateforme France active) ne pouvait donc plus intervenir. Activez le NACRE phase II avant d’interroger les organismes bancaires. Cette aide est gratuite quand on est demandeur d’emploi et qu’on bénéficie du dispositif NACRE. France Active propose aussi du financement/prêt d’honneur; subvention; garantie pour les femmes avec le FGIF. C’est une plate-forme incontournable à rencontrer pour cette aide à la création et l’activation d’autres aides !

Retrouver un environnement de travail stimulant :

Le développement commercial étant lancé, je suis entrée en pépinière d’entreprise au Sanitas. Travaillant à domicile depuis 2 ans, je souhaitais retrouver un environnement de travail plus stimulant et un lieu de partage et d’échange avec d’autres chefs d’entreprise. La pépinière d’entreprise où je suis propose un accompagnement par le directeur pendant la durée d’hébergement. Par rapport à un centre d’affaires, la valeur ajoutée de la pépinière d’entreprise est justement dans l’accompagnement de l’entrepreneur, l’aide à la création.

Le parrainage par un chef d’entreprise

Production et lancement commercial – Parrainage Réseau entreprendre et Initiative Touraine (c’est le même parrain pour ces deux réseaux  & prêts d’honneur)

Aide à la création avec le dispositif innovia Touraine : En savoir plus

Le dispositif Innovia Touraine, ce sont des formations et 11 journées consulting à un prix très compétitif.
La CCI et la CMA proposent aussi des formations pour les TPE-PME, les créateurs d’un très bon niveau. Ce dispositif existe sur les autres départements de la région Centre (berrinov…). Renseignez-vous auprès de votre CCI ou CMA : cela concerne toutes les entreprises en création ou non qui souhaitent être accompagnées dans une démarche d’innovation au sens large (innovation produit-service, de l’organisation, de la stratégie…). Plus qu’une aide à la création ou à l’entrepreneur, un accompagnement de qualité.

1 Comment

Saisissez votre commentaire...

%d blogueurs aiment cette page :