L'entrepreneuse heureuse

Le blog d'Eva Bachelard, entrepreneure & auteure

Créer son site internet : osez faire différemment

Créer son site internet : osez faire différemment

J’ai rencontré dernièrement un artisan d’art qui voulait créer son site internet. Elle avait suivi plusieurs formations à la Chambre des Métiers, mais elle bloquait et n’arrivait pas à s’y mettre.

Lorsqu’on est seul dans son entreprise, à la tête d’une TPE et même d’une PME, je crois qu’appliquer les méthodes des grosses sociétés pour créer son site internet est contre-productif et qu’au contraire, l’entrepreneur doit faire (faire) son site internet de façon agile. 

Je vais surtout parler du site internet « vitrine » : un site internet « simple » qui présente votre activité.

Le site e-commerce est un sujet plus complexe car il demande surtout de la réflexion sur la stratégie commerciale, ce qui aura des implications sur les fonctionnalités du site. Et pour celles et ceux qui y pensent, regardez – avant de faire votre site e-commerce – ce que proposent Amazon – voir mon article, Cdiscount et les autres places de marché.

Créer son site internet : la méthode classique

« On » vous a probablement dit qu’il fallait écrire un cahier des charges, penser à tout ce qu’il faut mettre sur le site internet. Nombre de pages, ergonomie, charte graphique, identité visuelle, photos, textes…

Et puis il y a aussi la question du CMS (content management system), comme WordPress, Wix…

Et le référencement et d’autres choses qui ont vite fait d’effrayer tout entrepreneur de bonne volonté.

Car la tâche apparaît immense… tout comme le budget lorsqu’on démarre.

Pourquoi la méthode classique ne fonctionne pas

Parce que l’entrepreneur a peu de temps à consacrer à son site internet et que son activité bouge vite !

Et le temps que vous passez à travailler sur votre site internet est du temps où l’argent ne rentre pas. Et pourtant, aujourd’hui, comme me disait un entrepreneur, « ne pas avoir de site internet, cela fait louche ».

La stratégie, les idées de l’entrepreneur fusent plus vite que son cahier des charges. Les textes deviennent vite obsolètes. Choisir (sur Adobe, Shutterstock ou des banques d’images gratuites) ou faire faire des photos si elles ne proviennent pas de stock prend aussi du temps.

Parce que le site internet n’est qu’une plaquette commerciale et qu’il doit être rendu visible (avec le référencement, les réseaux sociaux, Google my business…). Et que cet aspect est souvent minoré / occulté par les prestataires vendant des sites internet.

Parfois, le prestataire retenu par l’entrepreneur demande les textes avant la réalisation du site internet. Et c’est aussi des compétences particulières que de mettre en lumière son activité, se présenter de façon pertinente.

Ainsi, j’avais contacté une entreprise avec une vingtaine de salariés pour des travaux à la maison. Quand j’ai dit au dirigeant que j’avais eu du mal à le trouver car il n’avait pas de site internet, il m’avait dit qu’il avait payé un acompte il y a plus de 18 mois à son prestataire, mais que celui-ci attendait les textes. Or le dirigeant n’avait pas le temps… Etait-ce alors au dirigeant d’écrire les textes ?

Comment faire son site internet de façon agile

La chance que nous avons avec un site internet par rapport à une plaquette commerciale est que nous pouvons le modifier quand nous voulons – sans avoir à faire réimprimer 300 exemplaires par l’imprimeur.

Je propose à mes clients d’aller vite. Après avoir réfléchi au nom de domaine (notamment par rapport au droit des marques / sociétés – voir mon article), je créée le site internet (le CMS WordPress et l’hébergeur OVH ont ma préférence).

Puis les textes sont co-écrits avec le client en un jour. Les textes ne sont pas parfaits, mais le site est en ligne.
C’est un moment où je sens que le client est tendu : cela va à l’encontre de ses envies de perfection et de sa crainte de se mettre en lumière.

Mais une fois le site en ligne, il devient proactif dans l’amélioration du site. Il se rend compte que personne n’est venu lui reprocher que le site n’était pas parfait ou qu’il n’avait pas tout à fait fini telle ou telle page. Au contraire, on le félicite d’avoir été si vite. Il peut aussi commencer à démarcher car il a « quelque chose » à montrer.

Plus que la charte graphique, les textes et les photos sont à mon sens plus impactants pour vos clients.

Les textes représentent souvent une vraie difficulté car parler de soi ou de ce que l’on propose sans trop de modestie et sans trop utiliser un langage « commercial » est un savant équilibre. Sur ce point, si vous bloquez, je vous invite à vous faire aider par un prestataire spécialisé (type rédacteur web/marketing – allez sur malt.fr si vous ne connaissez personne dans votre entourage).

Pour les photos, je suggère d’avoir au moins un portrait de qualité (artisan, thérapeute, consultant…). Même si vous êtes artisan ou artisan d’art et que vous « vendez » un savoir-faire ou des produits.

Vous regardez l’objectif (donc l’internaute), vous souriez. Et la photo vous ressemble et permet de transmettre vos valeurs et votre « marque ». Si vous pouvez investir, faîtes-vous faire un beau portrait par un photographe qui saura vous mettre en valeur.

Si les autres photos ne sont pas parfaites, choisissez des photos de banques d’image ou des photos « maison ». Quand vous aurez plus d’argent, vous referez faire d’autres photos…

Pour la charte graphique, choisissez un thème graphique (allez sur themeforest.net et choisissez un thème parmi ceux qui sont les plus vendus /best sellers). D’un point de vue visuel, ce qui importe est le choix de la couleur car chaque couleur a sa signification.

Faire son site internet révèle souvent les difficultés suivantes

C’est ma minute psycho… 🙂

Avec son site internet, le créateur d’entreprise va montrer qui il est et se mettre en avant.

Les personnes qui ont l’impression de ne pas être légitimes auront du mal à mettre en ligne le site, arguant de textes à retravailler ou autre (syndrome de l’imposteur)…

Ce peut être aussi difficile pour des personnes timides, introverties qui n’osent pas se montrer. Et mettre leur portrait sera lourd pour elles.

La perfection pour reculer le moment de mettre en ligne son site

L’entrepreneur veut que son site soit parfait ou « complet ». Ce perfectionnisme rend très difficile la mise en ligne du site car l’entrepreneur grandit et progresse chaque jour alors que le site ne peut évoluer au même rythme.

L’entrepreneur peut aussi vouloir un « très beau site » qui ne sera pas dans son budget (ce qui lui permet inconsciemment de retarder le moment de créer son site internet).

Faîtes simple pour créer votre site internet !

Souvent quelques pages suffisent.
Regardez les sites internet de confrères. Commencez par les pages essentielles (vous contacter/vous situer, qui vous êtes, ce que vous proposez/tarifs). Le blog n’est pas indispensable pour commencer. Vous pourrez compléter par la suite. Osez faire un pas après l’autre, une page après l’autre.

Trois astuces pour finir :

  • Pensez à passer votre site en https (ou demandez à votre prestataire). Vous trouverez des tutos sur internet. Google favorise les sites en https.
  • Enregistrez-vous sur Google My Business : c’est gratuit et facile. Et surtout, faites-le vous même. Car si vous vous séparez de votre prestataire, c’est très casse-pieds de récupérer votre compte Google My Business.
  • Faîtes vite … et bien. Ne copiez pas vos textes sur d’autres sites internet : s’inspirer n’est pas copier. Google a horreur de cela (duplicate content) et c’est contraire à la réglementation sur le droit d’auteur. Et ne piquez pas vos photos sur d’autres sites (droit d’auteur aussi !) : allez sur les banques de photos payantes ou gratuites. D’expérience, je préfère payer quelques euros pour une photo que je trouve rapidement plutôt que de perdre trop de temps pour trouver une photo gratuite.

 

Saisissez votre commentaire...

%d blogueurs aiment cette page :